Rechercher un article

Challenge de l’Habitat Innovant 2020 : des professionnels à la pointe de l’innovation mais inquiets !

Challenge de l’Habitat Innovant 2020 : des professionnels à la pointe de l’innovation mais inquiets !

Une vingtaine de professionnels du syndicat LCA/FFB ont présenté des réalisations tenant compte des attentes des acquéreurs et des futures obligations règlementaires, sur fond d’incertitude sur la politique du logement.

Challenge de l’Habitat Innovant 2020 : des professionnels à la pointe de l’innovation mais inquiets !

Un Challenge pour démontrer le savoir-faire des constructeurs

Le Challenge de l’Habitat Innovant 2020, organisé par la LCA/FFB à Chypre, a rassemblé constructeurs, promoteurs, aménageurs, assureurs, bureaux d’étude, industriels… pour mettre en avant leur savoir-faire au service de l’aménagement du territoire et de l’habitat et pour anticiper les évolutions de la société en matière de logements. Au travers d’une vingtaine de projets mis en œuvre cette année et récompensés par des médailles d’Or, d’Argent ou de Bronze, ces professionnels ont abordé de multiples thématiques : nouvelles formes d’habitat et d’habiter, nouveaux usages et services, logements évolutifs, modulables, adaptables, défis urbanistiques, architecturaux, techniques, règlementaires… Des enjeux à gagner pour mieux loger les Français sur tout l’hexagone et s’adapter à leur budget.

Grégory Monod, président de LCA/FFB

« Les professionnels démontrent leur capacité à produire des logements en rapport avec l’aménagement du territoire et de l’environnement et en adéquation avec chaque parcours de vie des acquéreurs ».

Des logements neufs mais aussi des logements rénovés

Les constructeurs de maisons individuelles sont spécialisés dans la maison neuve. Environ 120 000 maisons sont vendues en moyenne chaque année sur toute la France. De la maison destinée au premier achat à la maison de prestige, de l’architecture traditionnelle à celle plus contemporaine avec toiture terrasse, il y en a pour tous les goûts et pour tous les budgets. Le Challenge de l’Habitat Innovant en est un bel exemple : une maison, hors foncier, réalisée par Avenir Tradition est vendue à 1 063 €/m² dans le Sud Est de la France alors qu’une autre exécutée par Batica à Bordeaux à 2 338 €/m². Toutes ces maisons sont bien évidemment conformes à la RT 2012 et certaines sont déjà conformes à la future RE 2020. Mais l’autre cheval de bataille des constructeurs est aussi la rénovation. De nombreuses maisons construites dans les années 20 et 70 sont de véritables passoires thermiques. Il s’agit donc d’un marché important pour les professionnels mais aussi pour les accédants qui peuvent bénéficier d’un bel emplacement et d’une maison remise aux normes énergétiques. Là encore, de belles rénovations ont été présentées à Chypre. L’opération réalisée par Maisons Bic à Beziers a remporté la médaille d’Or dans la catégorie Rénovation de l’Habitat Existant et le Prix spécial du Jury.

Une politique du logement jugée « immophobique »

Le président de la Fédération française du Bâtiment n’a pas mâché ses mots. Lors de la conclusion du Challenge, il a vivement critiqué la politique du gouvernement ou plus exactement son absence de vision politique. Il faut, selon Jacques Chanut, arrêter d’opposer les formes d’habitat individuel et collectif, les métropoles et la ruralité, les villes-centres et la périphérie. Il faut bâtir une politique de logement qui accompagne les dynamiques locales. Les zonages de projet vont dans le bon sens. Encore faut-il que Bercy n’impose pas un budget global par région.

Jacques Chanut, président de la Fédération française du Bâtiment

« Il faut arrêter de stigmatiser la maison individuelle en supprimant les aides dans les secteurs recherchés par les acquéreurs. La politique du logement est trop budgétaire et dépendante de Bercy. Il ne faut pas parler logement seulement lors du projet de loi de finances. Il faut se mobiliser toute l’année ».