Rechercher un article

E+C-, RE 2020 : des mesures pour réduire la facture énergétique et l’empreinte carbone

E+C-, RE 2020 : des mesures pour réduire la facture énergétique et l’empreinte carbone

Les règlementations techniques se succèdent, parfois trop vite et sans expérimentation. La règlementation environnementale 2020 échappe à ce principe et analyse les retours d’expérience, d’où un décalage dans son application.

E+C-, RE 2020 : des mesures pour réduire la facture énergétique et l’empreinte carbone

E+C- : réduire la facture énergétique et l’empreinte carbone

Derrière ce signe E+ (énergie positive) C- (faible empreinte carbone) se cache la future règlementation thermique 2020 pour des logements consommant moins d’énergie voire arrivant à énergie positive et visant la neutralité carbone. Réduire la facture énergétique des acquéreurs de maisons (déjà bien allégée par la règlementation thermique 2012), tout en réduisant l’empreinte carbone sur les matériaux de construction, les transports, la conception du chantier… n’est pas une mince affaire. En effet, si les maisons sont particulièrement bien isolées aujourd’hui et se chauffent facilement avec des énergies renouvelables, difficile de ne pas reconnaître que certains des matériaux utilisés vont à l’encontre du développement durable : plastique, colles, matériaux de construction non recyclables et non bio-sourcés, approvisionnement loin du chantier, clôture ou mur de soubassement font chavirer l’empreinte carbone. Pour les constructeurs, c'est un véritable casse-tête à mettre en œuvre d’autant que les acquéreurs ne se pressent pas non plus pour sauver la planète, non pas parce qu’ils se désintéressent du problème, mais parce que toute innovation a un coût qu’il est parfois difficile d’assumer budgétairement.

Bon à savoir

LA RT 2012 a fait grimper le coût d’une maison de 10 % par rapport à la RT 2005

RE 2020 : une mise en place progressive

Les constructeurs, dont ceux de LCA-FFB se sont fortement impliqués, au travers du projet COMEPOS dans l’expérimentation E+C- en travaillant sur de nombreux dossiers qui ont tous fait ressortir les difficultés de concilier les objectifs de performance énergétique et de réduction de l’empreinte carbone. Depuis des années, ces professionnels, qui ont élaboré des maisons prototypes avec des industriels, des bureaux d’études et des chercheurs, réclament un peu plus de temps pour valider ces expériences. Une fois n’est pas coutume, le ministre du Logement, Julien Denormandie, semble les avoir entendu accordant un délai d’application de la RE 2020  différée sans doute en 2021.

Grégory Monod, président de LCA-FFB

« Nous saluons la voie entrouverte par le Ministre d’une mise en exploitation progressive de la TR 2020, avec une phase d’incitation avant l’entrée en vigueur d’objectifs contraignants, laissant ainsi aux professionnels le temps nécéssaire pour monter en compétences et s’approprier la nouvelle règlementation »