Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Construction de maison : quels sont les frais annexes à prendre en compte ?

Construction de maison : quels sont les frais annexes à prendre en compte ?

En faisant construire votre maison, vous allez devoir payer le prix du chantier, mais également vous acquitter de divers frais et taxes, liés au projet de construction. Pensez à évaluer le coût de tous ces frais annexes qui sont nombreux et qui alourdissent le coût de la construction.

En cours de chargement...

Sommaire

Construction : attention aux frais annexes liés au terrain

Pour faire construire une maison, vous devez acquérir un terrain. Le prix varie fortement d’une région et d’un secteur à l’autre, avec une fourchette qui s’étend de 50 000 à 150 000 €. Au prix du terrain, vous devez ajouter les frais de mutation, que l’on appelle également frais de notaire. Leur coût va dépendre du vendeur : s’il s’agit d’un particulier, les frais seront de 8 % du prix, alors que s’il s’agit d’un professionnel, ils seront de 2 à 3 % du prix. Une fois que vous avez acquis le terrain, vous devez le faire borner et viabiliser, à moins qu’il ne s’agisse d’un terrain en lotissement, auquel cas le lotisseur se charge de ces formalités. A défaut, comptez entre 1 000 et 1 500 € pour le bornage par un géomètre expert, et entre 10 et 20 % du prix du terrain pour la viabilisation. Enfin, si le vendeur du terrain est un agent immobilier, n’oubliez pas de prévoir ses honoraires, pour 5 à 7 % du prix du terrain.

Bon à savoir

Si vous devez faire réaliser une étude de sol sur votre terrain, prévoyez entre 1 500 et 3 000 €.

Comptez également les frais liés à l’emprunt 

Il est généralement nécessaire de recourir à un crédit immobilier pour financer la construction d’une maison. La souscription d’un emprunt entraîne également des frais, à commencer par les frais de dossier, les frais d’assurance emprunteur et les frais de garantie qui s’appliquent à tous les emprunteurs sans exception. De plus, selon votre profil et votre projet, vous pouvez être amené(e) à solliciter la caution d’un organisme spécialisé, demander une hypothèque ou une inscription privilège de prêteurs de deniers (IPPD). Ces garanties vont entraîner la rédaction d’un acte notarié que vous devrez payer.

Taxe d'aménagement, assurances... ne les oubliez pas !

La construction en elle-même représente le coût le plus important du projet, mais elle entraîne des frais et des taxes qui sont incontournables et qui viennent alourdir le budget total :

  • Les honoraires du professionnel en charge de la construction, à savoir l’architecte, le maître d’œuvre ou la société de construction. Ces honoraires s’élèvent généralement à 8 à 12 % du prix de la construction.
  • La taxe d’aménagement qui est reversée aux collectivités, réévaluée chaque année et qui s’applique au moment du dépôt du permis de construire. Elle est composée d’une part pour la commune, une pour le département et une pour la région pour l’Ile-de-France. Le calcul est réalisé à partir de la formule suivante : surface taxable x valeur forfaitaire x taux fixé par la collectivité territoriale. Le taux de la commune est de 1 à 5 % ou 20 % dans certains secteurs, la part départementale ne peut excéder 2,5 %. En Ile-de-France, la part régionale n’excède pas 1 %.
  • La Participation au financement de l’Assainissement Collectif dans les communes qui possèdent le tout-à-l’égout. Le montant est de maximum 80 % du coût de la fourniture et de la pose de l’installation. Si votre maison ne peut être reliée au tout à l’égout, vous devez faire installer un dispositif d’assainissement dont le coût est de 10 000 € en moyenne.
  • L’assurance dommage-ouvrage obligatoire, car en faisant construire votre maison, vous devenez le maître d’ouvrage. Cette assurance vous couvre en cas de désordres relevant de la garantie décennale, et vous devez prévoir 2 à 3 % du prix de la construction.
Bon à savoir

Prévoyez 15 000 € pour l’aménagement d’une cuisine et 10 000 € pour une salle de bains dont les équipements sont de bonne qualité. Les revêtements sont également à prévoir :  50 à 300 €/m² pour le carrelage, et 7 à 10 % de la construction pour les aménagements extérieurs comme le portail, les allées, une terrasse.

Plus de conseils :