Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Comment installer un chauffage au sol ?

Le chauffage au sol est à la fois pratique, moderne et confortable. Il permet de donner encore plus de cachet à votre maison. Mais comment l’installer ?

Comment installer un chauffage au sol ?

Sommaire

Peut-on installer un chauffage au sol dans toutes les pièces ?

Techniquement, oui, mais ça n’est pas le plus judicieux, car l’installation du système de chauffage au sol (que l’on appelle aussi « plancher chauffant ») peut être assez longue, en plus d'être onéreuse. Ce n’est donc pas indispensable à votre confort de le prévoir dans chacune des pièces de la maison. De ce fait, il est conseillé d’installer ce moyen de chauffage dans des pièces de vie, telles qu’un salon, un bureau, une salle de télévision ou de jeux et de choisir des pièces ni trop grandes ni trop petites.

Installation d’un chauffage au sol : que faut-il prévoir ?

Ce type d’installation doit se faire dans des pièces dont la dalle de béton est parfaitement plane. Si vous êtes en pleine construction de votre maison, cela devrait être le cas, si vous êtes dans un projet de rénovation, vous devrez vérifier cela à l’aide d’un niveau et rectifier la dalle si ça n’est pas le cas. Attention, dans le cadre d’une rénovation, la position des murs, des cloisons et des huisseries est également primordiale dans l’étude de votre pièce.

Faites-vous accompagner d’un professionnel, qui pourra vous dire s’il est possible ou non d’installer un plancher chauffant dans votre maison. Une fois que vous savez que votre projet est viable, le professionnel pourra procéder à l’installation, en fonction de ce que vous avez choisi comme type de chauffage au sol.

Chauffage au sol hydraulique ou électrique ?

Les deux options ont chacune leurs avantages et inconvénients :

  1. Le chauffage au sol hydraulique, lui, est relié au chauffage central par des tuyaux dans lesquels circule l’eau chaude. Notez qu’il est plus cher au moment de la facturation (environ 70 €/m²), mais plus économique sur le long terme, car il est moins gourmand en énergie que la version électrique. Il est compatible avec des installations vertes, comme des pompes à chaleur ou des panneaux solaires. Attention, il doit être révisé tous les 5 à 10 ans afin d'éviter les fuites.
  2. Le chauffage électrique, lui, est disponible autour des 40 €/m², mais est bien plus énergivore que la version hydraulique, ce qui le rend moins économique sur le long terme et moins écologique. Côté pratique, sachez que l'on appelle cela un « plancher rayonnant électrique ». Il est également possible d’installer une version à accumulation, mais c’est bien moins courant.

Quel revêtement pour recouvrir le sol ?

Attention, tous les revêtements ne peuvent pas être posés sur un chauffage au sol :

  • La pierre naturelle, le béton ciré, le carrelage sont les plus adaptés, car ils acceptent et diffusent particulièrement bien la chaleur. De plus, il n’y a aucun risque qu’ils ne se déforment.
  • Les moquettes peuvent être utilisées, mais elles ont tendance à isoler les sols. Vous devrez monter un peu plus la température de votre chauffage, ce qui vous causera des pertes énergétiques.
  • Les parquets massifs peuvent éventuellement être utilisés, mais attention, ils peuvent se déformer sous l’effet de la chaleur. Consultez un spécialiste pour être sûr de la faisabilité de ce projet.
  • Le PVC est à proscrire car il fond sous l’effet de la chaleur.
Bon à savoir

Attention, le chauffage au sol électrique ne nécessite aucune révision durant toute sa durée de vie, mais n’est pas adapté à tous les revêtements de sol.

Plus de conseils :