Rechercher un article

Construction : zoom sur 8 matériaux écologiques pour votre maison

Construction : zoom sur 8 matériaux écologiques pour votre maison

Il est possible de construire une maison avec des matériaux écologiques. Cela permet de réduire son impact environnemental, mais également de préserver la santé de ses habitants. Découvrez donc 8 matériaux que vous pouvez utiliser pour l’ossature et/ou l’isolation.

Les matériaux écologiques, qu’est-ce que c’est ?

Avant de faire le choix de tel ou tel matériaux pour la construction de votre maison, sachez que pour être reconnus écologiques, ces matériaux doivent répondre à plusieurs critères :

  • Ils doivent être issus d’une source renouvelable.
  • Leur production doit avoir un faible impact sur l’environnement, elle ne doit pas générer de gaz à effet de serre.
  • Il doit s’agir de matériaux sans danger pour les ouvriers qui le manipulent.
  • Ce sont des matériaux qui ne doivent pas être toxiques pour l’écosystème et les êtres vivants.
  • Ils doivent limiter les frais liés au transport et doivent donc idéalement être issus d’une filière locale.
  • Leur installation ne doit pas engendrer de production d’énergie complémentaire.
  • Leur durée de vie doit être suffisamment importante pour ne pas nécessiter un renouvellement fréquent.
  • Ces matériaux doivent être recyclables.
  • Ils doivent améliorer la qualité de vie des occupants de la maison, en produisant de l’ombre, de la lumière, en améliorant la température intérieure, la qualité de l’air, etc.

Bon à savoir

Les matériaux utilisés pour l’isolation de la maison doivent également être non-toxiques pour la santé, et ne pas dégager de substance nocive en cas de contact avec l’eau ou le feu par exemple.

1. Le bois, un matériau écologique et design

Le bois est sans conteste le matériau écologique le plus réputé et le plus répandu. Cela s’explique par son aspect naturel et chaleureux, de plus en plus apprécié. Il faut dire que le bois est aussi un matériau résistant, recyclable et renouvelable. De plus, il est très performant, puisqu’il est 15 fois plus isolant que le béton, ce qui explique le retour en grâce des maisons en bois ces dernières années, notamment pour la construction de l’ossature des bâtiments, que l’on peut également compléter avec d’autres matériaux écologiques comme la brique de chanvre ou la paille par exemple.

2. Le chanvre, matériau écologique par excellence

Le chanvre est une plante qui est effectivement écologique car il pousse facilement, même sur les sols les plus pauvres. Il nécessite peu d’eau, pas de pesticide et pratiquement pas d’engrais, que demander de plus ? Lorsque l’on mélange le chanvre à la chaux, cela permet d’obtenir un béton que l’on peut appliquer sur des planches de coffrage. Lorsque ce béton a séché, on retire les planches, et on peut ainsi protéger le mur à l’intérieur et à l’extérieur en utilisant un enduit.

3. La paille, un excellent isolant

On n’y pense pas au premier abord, et pourtant, la paille gagnerait à être (re)connue. Pour l’utiliser dans le cadre d’une construction, on commence par construire une ossature de bois, que l’on remplit ensuite de bottes de paille, avant d’appliquer de l’enduit à base de chaux pour protéger les murs du feu. L’isolation est alors optimale, bien plus performante que le parpaing doublé de laine de roche.

Isolation d'une maison

4. La terre crue, un matériau non polluant

La terre crue est un matériau recyclable, renouvelable, non polluant, et vous pouvez facilement vous approvisionner en terre crue locale, ce qui limite le bilan carbone de la maison. Pour s’en servir, on peut la monter entre deux banches, ou encore choisir des briques qui seront fabriquées à partir de terre et de chaux séchées.

5. La brique, plus classique mais performante

Si vous souhaitez vous tourner vers un matériau plus classique, vous pouvez opter pour les briques monomur. Il s’agit de briques en terre cuite qui présentent des alvéoles. Elles contiennent donc de l’air et présente une inertie importante d'où leur excellent pouvoir d'isolation. Elles sont également réputées pour leur grande solidité et sont d’ailleurs utilisées pour la construction de certains immeubles. En revanche, notez que la brique n’est pas le matériau le plus écologique de la sélection, car elle nécessite une cuisson à 1 000 °C dans des fours à gaz qui consomment beaucoup d’énergie.

Bon à savoir

Il est important de choisir les matériaux écologiques avec l’aide d’un professionnel, car le choix de ces matériaux va dépendre de différents facteurs, tels que l’ensoleillement, les vents dominants, la quantité de pluie, les eaux souterraines, etc.

6. L’ouate de cellulose issue d’éléments recyclés

L’ouate de cellulose est un isolant constitué à partir de vieux papiers ou de boues de papeterie, il s’agit donc d’un matériau composé d’éléments recyclés et recyclables. Elle possède un pouvoir isolant semblable à celui des laines minérales, mais sa production nécessite moins d’énergie.

7. Le liège, un isolant aux multiples qualités

Le liège présente de nombreuses qualités qui pourraient le hisser en haut du podium. Il est léger, imputrescible, hydrofuge, ininflammable, insensible aux champignons et aux insectes. Il présente d’excellentes qualités d’isolation phonique ainsi qu’un pouvoir isolant équivalent à celui de l’ouate de cellulose, mais c’est son prix élevé qui explique qu’il ne se démocratise pas davantage.

8. La laine de mouton, un isolant aussi inattendu qu’efficace

Là encore, la laine de mouton n’est pas le matériau auquel on pense de prime abord. Pourtant, ce matériau est évidemment écologique, mais également performant et recommandé dans les régions les plus humides, car la laine de mouton est capable d’accumuler cette humidité et de la libérer sans s’abîmer, ce qui n’est pas le cas du chanvre par exemple, qui moisit au contact de l’humidité. La laine de mouton est renouvelable, recyclable et elle est accessible financièrement. Cependant, elle présente deux principales limites : elle est moins efficace contre la chaleur et attire les mites. Elle doit donc être traitée, avec un produit également écologique.

Bon à savoir

Outre le choix des matériaux, pensez à vous pencher sur les critères d’une maison bioclimatique comme l’orientation, l’agencement des pièces et le mode de chauffage. Vous rendrez alors la maison plus performante, et vous pourrez donc réduire son impact sur l’environnement.