Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Maisons Phénix intensifie sa montée en gamme

Maisons Phénix intensifie sa montée en gamme

Au surlendemain du confinement, l’appétence des Français pour les maisons individuelles est forte mais les conditions d’accès au crédit s’étant durcies, les primo-accédants modestes, cible historique de Maisons Phénix, peinent à financer leurs projets. La marque a donc dû s’adapter, notamment, en poursuivant sa montée en puissance via la sortie de deux nouvelles gammes, Re-Nouveau et Re-Naissance. Rencontre avec Arnaud Viallaneix, Directeur du développement de Geoxia.

Maisons Phénix intensifie sa montée en gamme

Sommaire

Le Covid a rebattu les cartes du marché immobilier

C’est peu dire que la crise sanitaire a changé la donne sur le marché de l’immobilier, à l’image de la demande qui a incontestablement évolué depuis le déconfinement : attrait grandissant des Français pour les espaces extérieurs, les marchés de périphérie et les maisons. « Ceux qui s’étaient “déjà convertis” à la maison individuelle ont été confortés dans leur choix de vie » explique Arnaud Viallaneix, Directeur du développement de Geoxia. « Mais a fait son apparition sur le marché une clientèle de “nouveaux convertis” à qui le confinement a, en quelque sorte, ouvert les yeux sur les avantages de vivre en maison ».

La banalisation du télétravail a changé la donne

Si elle a impacté le monde du travail en entreprise, l’explosion du télétravail a également eu des conséquences sur le marché immobilier. En effet, en décorrélant lieux de vie et de travail, le télétravail offre la possibilité aux cadres de se relocaliser là où le prix de l’immobilier étant moins élevé que dans les grandes villes, il est possible d’acheter plus grand. « La généralisation du télétravail et l’évolution des attentes des Français ont poussé les constructeurs de maisons individuelles à s’adapter » indique Arnaud Viallaneix. « À terme, la présence d’une pièce supplémentaire qui soit spécialement dédiée au télétravail pourrait devenir la norme. En effet, si le télétravail doit s’intensifier, il est important de pouvoir l’exercer dans les meilleures conditions ».

« Nous sommes passés du sur-mesure au prêt-à-porter »

Arnaux Viallaneix, Directerur du Développement de Geoxia

Savoir s’adapter à la demande

Force est de constater que tout le monde ne dispose pas du budget nécessaire pour s’offrir une pièce en plus. Maisons Phénix dispose d’un atout de taille. « Notre procédé - unique - de construction industrielle nous permet de faire évoluer nos maisons en y ajoutant une pièce ou un étage supplémentaires sans devoir déménager » explique Arnaud Viallaneix. « Nos constructions sont conçues comme des Mécano » poursuit-il. « En surélevant sa maison Phénix, on peut gagner 50 m² sans devoir passer devant le notaire ni déménager ».

Se réinventer pour toucher une nouvelle clientèle

Dès le mois de janvier dernier, les conditions d’accès des Français au crédit se sont considérablement durcies… « Le Haut Conseil de Stabilité Financière a donné des directives aux banques et ces directives sont strictement appliquées » explique Arnaud Viallaneix. « Il n’est plus possible d’emprunter sur plus de 25 ans, le taux d’endettement ne doit pas dépasser 33 %, un apport significatif est désormais exigé, le Crédit Foncier a mis un terme à son activité de prêteur et le PTZ s’est considérablement érodé… ». Pour les primo-accédants, trouver une banque qui accepte de les financer est donc devenu mission impossible. Or, la primo-accession sociale était le fonds de commerce de Maisons Phénix et les primo-accédants les clients historiques de la marque…

Le pari de la qualité

Pour toucher une nouvelle clientèle, plus finançable mais également plus exigeante, Maisons Phénix n’a pas hésité à se réinventer et à monter en puissance. « En lançant la commercialisation de Re-Nouveau et Re-Naissance, notre nouvelle gamme de maisons, nous sommes pour ainsi dire passés du sur-mesure au prêt-à-porter ». Les codes architecturaux ont été revisités, les lignes ont été épurées, le confort intérieur a été accru, les finitions ont été soignées, les matériaux ont été choisis avec le plus grand soin  et le niveau de prestations - toutes intégrées dans le prix de base -  a été revu à la hausse, tout comme la superficie. « De 90 m², ce  qui a longtemps été la superficie moyenne de nos maisons, nous sommes passés, avec Re-Nouveau et Re-Naissance, à des superficies de 110-120 m² ».

Des codes qui rappellent ceux de l’industrie automobile

À l’instar d’un véhicule produit en série limitée, la nouvelle gamme de Maisons Phénix dispose de nombreuses options qui sont incluses dans le prix de vente. « Ce sont des produits hyper-complets, économiques et qui valorisent nos procédés de fabrication mais sur lesquels nous n’acceptons d’apporter que peu de modifications. Dans l’industrie automobile, une série spéciale, on l’achète telle qu’elle est et pour ce qu’elle est ou alors on ne l’achète pas ».

Plus de conseils :