Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Comment faire pour construire une terrasse ou un balcon ?

Comment faire pour construire une terrasse ou un balcon ?

Ajouter un balcon ou une terrasse à votre maison ou votre immeuble est un projet idéal pour vous offrir une bulle de décompression au sein de votre logement. Mais est-ce possible de construire une terrasse ou un balcon où vous le souhaitez ? Quels matériaux faut-il utiliser ? 

Comment faire pour construire une terrasse ou un balcon ?

Sommaire

Faut-il un permis de construire pour ériger une terrasse ou un balcon ?

Les autorisations administratives à obtenir avant de mettre en place votre nouveau projet de construction vont dépendre de l’ampleur de celui-ci. Comme pour beaucoup d’édifications, il y a trois niveaux d’autorisations dépendant de la surface de la construction :

  • De 5 à 20 m² (ou 40 m² si PLU), une déclaration préalable de travaux est nécessaire
  • De 20 m²/40 m² à 150 m², il vous faudra un permis de construire
  • Au-delà de 150 m², vous devrez faire appel aux services d’un architecte.

Mais, attention, si vous choisissez d’ériger une terrasse ou un balcon sur pilotis et que ces derniers font plus de 60 cm de haut, vous devrez demander un permis de construire, même si votre balcon ne fait que 3 m². Cela est valable également pour un balcon suspendu à plus de 60 cm du sol.

N’oubliez pas, également, de vous renseigner auprès de votre mairie sur la possibilité de construire cette extension par rapport à un potentiel Plan Local d’Urbanisme (PLU) existant dans votre commune.

Bon à savoir

Si vous construisez une terrasse de plain-pied mais que pour cela vous devez créer une emprise au sol, notamment si votre terrain est en pente, la réglementation est la même : quand la hauteur dépasse les 60 cm, un permis de construire est nécessaire.

Construire un balcon ou une terrasse en bois, en béton ou en métal ?

Maintenant que vous vous êtes renseigné sur les démarches administratives à effectuer pour construire votre terrasse ou votre balcon, vous devrez également choisir les matériaux. Tout d’abord, n’oubliez pas que si votre commune dépend d’un Plan Local d’Urbanisme, celui-ci peut vous imposer un choix limité dans les matériaux à utiliser. Si vos options sont libres, sachez que vous avez la possibilité de choisir entre :

  • Le métal, qui est la matière la moins chère, mais qui est la plus dépendante des intempéries : glissant quand il pleut, chaud quand le soleil brille, et froid l’hiver. Vous pouvez cependant le choisir pour la structure et apposer ensuite un revêtement d’une autre matière pour plus de confort.
  • Le béton, matériau le plus solide et à un prix abordable également, mais qui n’est pas le plus esthétique. Cependant, il est pratique si vous souhaitez aménagement votre balcon ou terrasse avec des meubles extérieurs ou équipements lourds (cuisine d’été, mobilier en fer forgé…)
  • Le bois, le matériau le plus plébiscité, pour son esthétisme et son confort, qui est cependant l'un des plus chers au m². Si vous avez à cœur de faire des économies ou d’agrémenter votre extension de maison d’installations lourdes sans craindre pour la solidité, vous pouvez choisir une structure en béton que vous revêtirez ensuite de bois. Attention, avec une terrasse en bois, vous devrez prévoir une solution d’écoulement des eaux, le bois étant une matière retenant l’humidité.
  • La pierre, un matériau idéal pour ne pas dénaturer une construction ancienne ou ajouter un charme indéniable à une maison moderne ou semi-moderne. Cependant, la pierre est l’une des solutions les plus chères en termes de construction au m² et tous les artisans n’ont pas les qualifications nécessaires pour vous la poser
  • La cosse de riz, un matériau qui a le vent en poupe ! La cosse de riz est aussi esthétique que le bois, aussi résistante que le métal et aussi antidérapante que le béton… mais reste chère au m². De plus, tous les constructeurs ne disposent pas de ce matériau.
Bon à savoir

Si vous optez pour une terrasse sur pilotis, vous pouvez choisir de faire construire les pilotis du même matériau que celui choisi pour la terrasse en elle-même, pour plus d’harmonie.

Est-ce possible d’ajouter un balcon à votre appartement ?

Si vous habitez un appartement et que vous souhaitez ajouter un balcon à votre propriété, sachez que c’est un projet qui est possible... mais compliqué. Il va surtout dépendre de l’endroit dans lequel vous habitez. En effet, pour pouvoir construire un balcon suspendu donnant sur votre salon ou votre chambre, vous devrez tout d’abord vérifier qu’aucune clause dans l’accord de copropriété ne s’oppose à ce projet, puis obtenir l’autorisation du syndic.

En parallèle, vous devrez également consulter le Plan Local d’Urbanisme de votre commune, dans votre mairie, afin de savoir si une réglementation s’y oppose pas. Autant vous dire que dans les grandes villes, la plupart du temps, leur construction est interdite, en particulier s'il s'agit d'un immeuble ancien. Enfin, vous devrez faire deviser un artisan pour ce projet. Le montant de ce devis dépendra de la complexité d’accès de votre chantier : étage, côté rue ou côté cour, structure de votre immeuble…

Bon à savoir

Certaines mairies vont autoriser des constructions telles qu’un ajout de balcon à des étages peu hauts (1er, 2ème étage…) mais pas à ceux les plus élevés. Votre projet dépendra donc également du placement de votre logement dans l'immeuble.

Plus de conseils :