Comment contourner un mur porteur si l'on ne peut pas l'abattre ?

18 jan 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Vous souhaitez rénover une habitation, mais votre aménagement risque d'être compliqué à cause d'un mur porteur. En effet, l’abattre demande un budget important et nécessite de nombreuses démarches. Du coup, il se peut que vous souhaitiez éviter ces problématiques. Que faire alors ? Y faire une ouverture ? Le contourner ? On vous détaille les différentes alternatives qui s'offrent à vous.

Image
mur-porteur-que-faire-selogerconstruire
Pour savoir si votre mur est porteur, vous pouvez frapper et écouter le bruit, mais aussi consulter les plans de votre maison. ©Paul Maguire - Shutterstock

Sommaire

À quoi reconnaît-on un mur porteur ?

Dans une maison, le mur porteur a un rôle primordial. C'est l'une des vertèbres de la colonne vertébrale de votre maison car il supporte l’ensemble de l’habitation, des planchers des étages supérieurs à la charpente. Sans murs porteurs, votre maison ne tiendrait tout simplement pas debout.

Sachez également qu’il existe deux types de murs porteurs :

  • les murs qui constituent la façade de votre maison,
  • les murs dits de refend, qui sont, eux, à l’intérieur de votre logement.

Si les murs de façade sont facilement identifiables, vous pouvez avoir des doutes quant aux murs de refend. Pour les reconnaître, observez l’épaisseur. Les murs porteurs ne font généralement pas moins de 15 cm d’épaisseur, ce qui n’est pas le cas pour les simples cloisons. 

Souvent fait de briques, de parpaings ou de béton armé, vous pouvez aussi reconnaître le mur porteur au bruit. Il vous suffit alors de toquer dessus comme si vous frappiez à une porte : s’il sonne creux, c’est potentiellement une cloison simple, s’il sonne plein, il s’agit probablement d’un mur porteur. 

Dans le doute et pour vous assurer du type de mur auquel vous avez affaire, recherchez les plans de la maison. Les cloisons y sont représentées par une simple ligne tandis que les murs porteurs sont représentés par des traits plus épais.

Toucher à un mur porteur sans prendre de précautions peut être fatal. Vous pourriez voir votre maison s’effondrer ou créer des fissures irréversibles. Ce n’est donc pas une opération à prendre à la légère.

Peut-on ouvrir un mur porteur pour éviter de le casser ?

À défaut de démolir le mur porteur, si vous voulez malgré tout apporter à vos pièces d’avantage de luminosité ou même de passage, vous pouvez envisager de faire simplement des ouvertures dans votre mur.

Que vous souhaitiez réaliser des arches, un passe-plat ou encore une verrière, notez bien qu’il est hautement déconseillé de le faire seul.

Ces travaux ne sont pas anodins et vous risqueriez d’affaiblir toute votre maison. D’ailleurs, il faudra au préalable que la possibilité d’ouvrir votre mur ait fait l’objet d’une étude réalisée par un bureau d’étude technique. En effet, votre mur peut également contenir des gaines électriques ou encore des conduites d’eau.

Aménager votre mur porteur : place à la décoration

Une dernière solution serait de garder tout simplement votre mur et pourquoi pas de le mettre en valeur de façon singulière. Particulièrement solides, ces murs sont par exemple tout indiqués pour recevoir une large bibliothèque ou même encore une étagère à plantes pour verdir votre intérieur.

Vous pouvez aussi le transformer en brise-vue original pour occulter l’effet bloc, qui vous rebute peut-être, en le recouvrant avec des planches de bois ou en faisant une sorte de sculpture sur ce mur, vous pourrez « alléger » sa vue.

Si vous êtes réellement bloqué, n’hésitez pas à faire appel à un architecte d’intérieur. Celui-ci saura vous proposer des solutions auxquelles vous n’auriez sans doute pas pensé pour votre aménagement intérieur, tout en laissant le mur intact.

French

A la une !