L’extension de maison à toit plat : à envisager si votre budget le permet

18 nov 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Vous souhaitez procéder à l’agrandissement de votre maison par le biais d’une construction moderne ? Sachez que l’aménagement d’une toiture plate ou d’un toit-terrasse accessible peut tout à fait s’envisager, à condition toutefois de réfléchir à plusieurs éléments en amont, notamment le budget dont vous disposez.

Image
Une extension de maison à toit plat
Les extensions de maison à toit plat constituent un excellent moyen de gagner de l'espace. © Photographee.eu

Sommaire

Comment réaliser une extension de maison à toit plat ?

L’extension de maison à toit plat vous permet d’aménager un espace de vie supplémentaire dans votre maison. Vous procédez ainsi à un agrandissement, tout en donnant, dans le même temps, un nouveau style à votre logement. En optant pour une toiture plate, vous profiterez d'une double surface : un nouvel espace de vie intérieur d’une part (comme une véranda), mais aussi un toit-terrasse accessible et susceptible d’être exploité par vous-même ainsi que votre famille selon la configuration des lieux. À l’heure actuelle, il existe plusieurs modèles de toiture en kit, le plus souvent disponibles en aluminium. Ce matériau, non content d'être particulièrement résistant et durable, est apprécié pour son côté esthétique. Rappelons au passage que la toiture plate est une structure dont la pente présente une inclinaison comprise entre 1 et 3 %. La toiture inclinée, quant à elle, dispose d’une pente dont l’intervalle d’inclinaison est compris entre 3 et 7 %.

Vous souhaitez réaliser une extension de maison ? Pour cela, il vous faudra respecter plusieurs règles essentielles. Commencez par étudier la topographie existante. N'hésitez pas à faire appel aux compétences d’un architecte. Celui-ci pourra alors vous conseiller un agrandissement en maçonnerie traditionnelle (c’est-à-dire une construction en béton) ou une extension en ossature bois. Informez-vous ensuite sur les règles d’urbanisme en application dans votre commune. La plupart du temps, lorsque la surface au plancher de l’extension fait moins de 20 m², une simple déclaration préalable de travaux en mairie suffit. Au-delà de 20 m², il sera en revanche nécessaire d’obtenir un permis de construire.

En moyenne, le coût des travaux d’une toiture-terrasse (isolation et revêtement compris) oscille entre 13 € du m² et 400 € du m².

Extension de maison à toit plat : comment réduire vos dépenses ?

La construction d’une extension de maison représente un investissement durable pour de nombreux foyers d’où l’importance de bien calculer votre budget avant de vous lancer. Si vous disposez d’un budget serré, vous avez tout intérêt à vous rapprocher de professionnels qualifiés. Ceux-ci mettront à votre disposition un savoir-faire irréprochable ainsi que des matériaux de qualité. En effet, le coût total d’une extension à toit plat peut varier du simple au triple selon les situations. Voici quelques recommandations :

  • Comparez les matériaux disponibles. Le béton est plutôt bon marché. Il est également un excellent isolant thermique et phonique mais les risques de fissures sur le long terme sont réels. L’aluminium, en comparaison, est également robuste, mais aussi plus durable et léger (et il ne demande que peu d’entretien).
  • Contrôlez la qualité thermique et acoustique de l’extension. Vous pourrez difficilement faire l’impasse sur cette dimension des travaux, mais dites-vous bien qu’en optant pour des pièces de meilleure qualité dès le départ, vous obtiendrez une construction largement plus rentable sur le long terme et réaliserez de précieuses économies sur votre facture de chauffage et d’électricité !
  • Pensez aux travaux annexes, notamment en matière de plomberie, de maçonnerie ou d’électricité. Selon l’usage que vous souhaitez faire de votre future extension, les prix pourront évoluer à la hausse ou à la baisse.
  • Sachez vous entourer des bons prestataires. Dans l'idéal, optez pour une solution « clé en main », de manière à obtenir un chiffrage précis. Vérifiez ensuite que votre interlocuteur dispose des labels, certifications et garanties nécessaires.

Pour calculer convenablement le coût des travaux pour une toiture-terrasse, il faut raisonner en termes de m². Pour chaque m², il faut tenir compte des matériaux choisis d’une part et du coût de la main-d’œuvre d’autre part. D’une manière générale, sachez que le tarif global pour les travaux d’une toiture-terrasse (isolation et revêtement compris) oscille entre 13 € du m² et jusqu’à 400 € du m². Ceci comprend non seulement le prix des fournitures, mais aussi la pose.

Quelle est la hauteur d'une extension de maison à toit plat ?

La hauteur d’une extension toit-terrasse est limitée par les réglementations urbaines. La mesure la plus courante atteint généralement 2,20 mètres, mais il est préférable, pour vous sentir plus à l’aise, d’envisager une hauteur comprise entre 2,40 mètres et 2,60 mètres. Notez que si votre toit doit accueillir une terrasse, vous devrez obligatoirement l’équiper d’un garde-corps, dont la hauteur doit être comprise entre 1 mètre et 1,10 mètre.

Pour plus de renseignements au sujet de la hauteur réglementaire, n’hésitez pas à consulter le Plan local d’urbanisme (PLU), disponible dans la mairie de votre ville. Ce document vous permettra de prendre connaissance des contraintes réglementaires dans votre secteur.

Quelles alternatives à l'extension à toit plat ?

Sachez qu’il existe plusieurs alternatives pour la construction d’une extension à toit plat. Le toit-terrasse, par exemple, permet d’exploiter tous les volumes au maximum. Attention cependant à bien respecter les normes de sécurité NF P01-012 et NP P01-013. Celles-ci imposent, pour une terrasse en hauteur, l’intégration de garde-corps ou de rambardes afin de prévenir les chutes.

Outre  le verre, le bois ou encore le béton, d'autres possibilités existent. À l'image de la couverture en bac acier qui est constituée de plaques d’acier en forme de U, assemblées pour créer une couverture à la fois esthétique et résistante aux aléas climatiques. D’autres solutions existent, telles que le PVC, le béton ou le zinc, ce dernier permettant une grande créativité architecturale.

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !