Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Comment faire une extension en bois pour sa maison ?

Si vous souhaitez agrandir votre maison, rien de tel qu’une extension en bois pour son aspect écologique, esthétique, chaleureux et pour la facilité de construction. Découvrez les avantages d’une extension en bois, le déroulement de la construction, le budget et la réglementation qui s’applique.

En cours de chargement...

Sommaire

Les avantages d’une extension de maison en bois

Prévoir une extension en bois pour sa maison, c’est augmenter la valeur ajoutée de la maison, car vous ajoutez des mètres carrés de surface à votre habitation et une ou plusieurs pièces supplémentaires. Outre l’espace que procure une extension en bois, l’atout esthétique est également indéniable, car le bois est un matériau noble, chaleureux et design qui s’accorde avec tous types de décors, de styles et de maisons d’âge différents. Vous pouvez donc parfaitement prévoir la pose d’une extension en bois dans une maison ancienne au style classique, que dans une maison récente et moderne, car le bois se décline à l’infini pour se plier à toutes les exigences.

Enfin, le bois offre de nombreux atouts, à commencer par ses capacités d’isolation qui ne sont pas négligeables. Vous obtenez ainsi une extension confortable, qui retient la chaleur et évite les déperditions d’énergie.

Le déroulement de la construction d’une extension en bois

Le chantier de construction d’une extension en bois n’est pas contraignant, car le bois est tout d’abord un matériau léger qui se manipule aisément. La construction d’une extension en bois est souvent rapide, plus rapide que pour les constructions maçonnées. En quelques jours seulement, vous obtenez une extension prête à aménager.

Pour l’installation, les ouvriers placent des petites sections de bois verticales, associées à des pièces posées horizontalement, pour créer une ossature bois solide. Les professionnels ajoutent l’isolant dans l’épaisseur de la structure en bois et réalisent enfin les finitions. Notez que les extensions en bois peuvent être livrées en kit et les éléments tels que les panneaux muraux, la charpente, la toiture, etc, sont conçus en usine avant d’être livrés, ce qui facilite la construction et l’organisation du chantier.

Les ouvriers réalisent les fondations qui se présentent souvent sous forme d’une dalle en béton, puis montent l’extension en bois en 2 à 5 jours en moyenne. Pour relier l’extension à la maison, une ouverture est créée dans le mur commun aux deux constructions. Enfin, la dernière partie des travaux consiste à réaliser l’isolation, la pose des cloisons éventuelles, le raccordement en eau et en électricité, l’installation du chauffage, des sanitaires le cas échéant, puis les finitions.

Bon à savoir

Evitez l’auto-construction d’une extension en bois qui ne sera pas couverte par les assurances en cas de problème.

Quel budget prévoir pour une extension en bois ?

Il existe différentes possibilités pour faire construire une extension en bois et les prix varient d’une technique à l’autre. Si vous souhaitez faire construire une extension sous forme d’une véranda en bois, vous devrez prévoir 1 500 à 2 500 €/m² en moyenne. Pour une extension en bois implantée de façon latérale par rapport à la maison, prévoyez environ 800 à 2 000 €/m², tandis que si vous souhaitez une extension en bois par le haut, avec la technique de la surélévation, le prix sera de 1 000 à 2 300 €/m². Enfin, une extension en kit coûtera entre 1 200 et 1 600 €/m² environ.

Mais notez que la construction d’une extension en bois implique également d’autres coûts, comme le terrassement, la création des fondations, les travaux de finition, de plomberie, d’électricité, etc.

Extension en bois pour une maison : la réglementation

La création d’une extension en bois est encadrée par la réglementation, il est donc essentiel de commencer par consulter le PLU (plan local d’urbanisme) de votre commune, afin de prendre connaissance des règles qui s’appliquent dans votre commune.

De plus, vous devez engager des démarches administratives qui diffèrent selon votre projet :

  • La déclaration de travaux préalable sera requise si votre commune n’est pas dans une zone urbaine soumise au POS ou au PLU et que la surface créée est inférieure à 20 m². Elle est également requise si votre commune est soumise à un POS ou un PLU et que la surface créée est inférieure à 40 m². Enfin, elle est nécessaire si après les travaux, la surface totale de la maison est supérieure à 150 m² et que la surface créée est inférieure à 20 m².
  • Le permis de construire est requis si votre commune n’est pas dans une zone urbaine soumise au POS ou au PLU et que la surface créée est supérieure à 20 m². Il est également demandé si votre commune est soumise à un POS ou un PLU et que la surface créée est supérieure à 40 m². Enfin, il est nécessaire lorsqu’après les travaux, la surface totale de la maison est supérieure à 150 m² et que la surface créée est supérieure à 20 m². Dans ce dernier cas, le recours à un architecte est également obligatoire.
Bon à savoir

Il est recommandé de faire appel à un professionnel ayant l’habitude de manipuler et d’installer des extensions en bois.

Plus de conseils :