Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Maison écolo : la maison passive est-elle forcément en bois ?

Maison écolo : la maison passive est-elle forcément en bois ?

Si vous vous intéressez à la construction de maisons très faibles en consommation énergétique, comme les « maisons passives », il est important de tout savoir. Quels matériaux sont utilisés pour leur construction ? Est-ce forcément du bois ? Nous faisons le point.

Maison écolo : la maison passive est-elle forcément en bois ?

Sommaire

Non, la maison passive n'est pas forcément en bois !

Contrairement à ce que l’on peut penser, la maison passive n'est pas nécessairement faite de bois. C’est une idée que l’on se fait souvent, plus il y a de bois dans une construction, plus elle est écolo et ce préjugé est également tenace lorsque l’on parle de maison passive… Cela dit, un grand nombre d’entre elles ont en effet une ossature et un extérieur faits de bois, ce qui conforte l'opinion publique dans cette idée. Mais en réalité, il n’y a aucune obligation à n’utiliser que du bois pour la structure d’une maison passive, y compris si vous souhaitez la faire certifier après construction. Cela ne vous sera pas refusé si votre habitation n’est pas en bois.

Bon à savoir

Si vous choisissez le bois pour l'extérieur de votre maison passive, pour aller au bout de la démarche écologique, il faut pouvoir choisir un bois issu de forêts gérées de façon écoresponsable. Cela pourra faire grimper significativement la facture.

Quels matériaux utiliser pour la construction d’une maison passive ?

Si vous ne souhaitez pas utiliser le bois pour votre maison passive, vous pouvez vous tourner vers d’autres matériaux, comme le béton cellulaire, lui aussi plébiscité grâce à sa capacité d’inertie et à sa faculté à garder la fraîcheur en été et la chaleur l’hiver. Le fait qu’il n’y ait pas d’obligation d’utiliser du bois pour votre maison passive ne veut pas dire que le cahier des charges n’est pas exigeant pour autant. En effet, si vous souhaitez être le propriétaire d’une habitation passive, il faudra que votre construction soit composée de matériaux durables mais également capables de réguler les températures et les énergies au sein de la maison, afin d’en faire un bâtiment écoresponsable et ayant consommation énergétique à l’année très faible : moins de 15 kWh/m²/an en termes de chauffage intérieur, et moins de 120 kWh/m²/an pour ce qui est de l’énergie primaire.

Bon à savoir

Le béton cellulaire est également plus étanche que le bois. Là où une construction passive en bois aura besoin de plus d’isolation pour être bien étanche, le béton cellulaire se suffit (presque) à lui-même.

Pourquoi utiliser du béton cellulaire pour une maison passive ?

Si le béton cellulaire est autant privilégié chez nos voisins européens adeptes des maisons passives (l'Allemagne et les pays scandinaves), c’est en premier lieu pour son prix abordable par rapport au bois. Même si ce dernier peut coûter moins cher au m², il exige la pose de matériaux isolants avant la structure. Le prix de revient des matières premières est donc plus élevé que le béton cellulaire, car celui-ci est un matériau tout en un. Il fait office à la fois de structure et d’isolant, grâce à son épaisseur et à sa forme alvéolée. Tout cela lui permet de répondre aux exigences de la maison passive et d'être autonome thermiquement en gardant la chaleur l’hiver et en préservant la fraîcheur l’été. De plus, le béton cellulaire, étant composé de ciment, avec un mélange de sable, de chaux, de gypse et de dérivés d'aluminium, est un matériau naturel et peut être produit de manière encore plus écoresponsable.  Enfin, notez que plus un matériau est lourd, plus sa capacité d’inertie est importante, tout comme son étanchéité. Le béton cellulaire permet à l’air intérieur de la maison de se renouveler régulièrement, et en moyenne plus rapidement qu’à l’intérieur d’une maison passive faite en bois.

Plus de conseils :