Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Les maisons imprimées en 3D sont construites en quelques jours !

Parmi les techniques de construction qui révolutionnent le secteur du bâtiment, l’impression des maisons en 3D est certainement la plus stupéfiante. On obtient 4 murs montés en 24h, une maison performante énergétiquement et des plans personnalisables.

Les maisons imprimées en 3D sont construites en quelques jours !

Sommaire

Des maisons construites en quelques jours

L’univers de l’impression 3D continue de nous surprendre, en permettant aujourd’hui la construction de maisons. Le principe est le même que pour l’impression 3D d’un objet : une imprimante de grande taille va réaliser l’ouvrage pour monter chaque mur de la maison et l’ensemble de sa structure. Mohamed Dahrouch, directeur opérationnel chez Valoptim, explique qu’une « maison de 160 m² par exemple, peut être montée en 24h ». Ce nouveau concept permet donc de gagner un temps considérable sur la construction du gros œuvre qui représente le travail le plus important et le plus long. Les fondations et les finitions, quant à elles, « sont réalisées de façon traditionnelle, par des ouvriers », confirme Mohamed Dahrouch. Les seuls arrêts de bétonnage qui ont lieu durant la construction d’une maison en 3D sont dédiés à la conception des ouvertures (portes et fenêtres), ce qui facilite grandement la tâche et la rend plus rapide.

Bon à savoir

Les maisons en 3D nécessitent la conception d’une dalle pour ériger les fondations, au même titre que des maisons traditionnelles.

Les maisons imprimées en 3D respectent l’environnement

Les matériaux utilisés pour la construction des maisons 3D peuvent être très divers, il peut s’agir de terre crue, de résidus naturels, etc. Il pourrait même être possible d’utiliser du plastique qui serait recyclé, certaines entreprises y travaillent déjà. Chez Valoptim, Mohamed Dahrouch explique que les maisons imprimées en 3D qu’il commercialise « sont principalement composées de béton. On n’utilise pas forcément d’acier, car le béton permet d’intégrer des fibres et on obtient une structure rigide au même titre que l’acier, et le résultat est homogène. » De même, on ajoute un matériau isolant à ce béton, qui peut être de la laine de bois, de la poudre de bois ou autre matériau isolant. Mohamed Dahrouch affirme également que les maisons construites en 3D à l’aide du béton sont particulièrement bien isolées et performantes, « car nous n’avons plus ce système d’assemblage, et notre béton permet de renforcer l’étanchéité et de réduire les ponts thermiques. » Ces maisons sont conçues comme dans un moule, on ne relève pas d’arrêt de bétonnage, on coule en continu et cela rend les maisons très étanches. » Mohamed Dahrouch estime d’ailleurs que le béton peut prendre une revanche aujourd’hui grâce à cette technique de construction.

Une main d’œuvre réduite et des plans personnalisables

Ce qui distingue en premier lieu une maison construite grâce à l’impression 3D, c’est la réduction de la main d’œuvre. « Sur un ouvrage en béton armé construit de façon traditionnel, 60 % du coût est dédié à la main d’œuvre. » Là, la machine qui fait office d’imprimante 3D agit seule pour l’élaboration des travaux de gros œuvre.

De plus, les plans d’une maison 3D peuvent prendre différentes formes, de la plus classique à la plus originale et complexe. « On peut tout se permettre avec une maison imprimée en 3D et l’on peut créer des espaces et une architecture nouvelle », explique Mohamed Dahrouch.

Bon à savoir

L’impression des maisons en 3D permet également de renforcer la sécurité des professionnels présents sur le chantier, car on n’érige plus d’échafaudage par exemple, les risques sont donc réduits.

Plus de conseils :