Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

5 types de maisons écologiques

Les maisons écologiques sont de plus en plus populaires. Mais comment choisir entre une maison écologique « classique », une maison passive, une maison bioclimatique pour votre projet de construction ? Quelles sont les différences ?

5 types de maisons écologiques

Sommaire

La maison bioclimatique

La maison bioclimatique est un bâtiment qui prend en compte son terrain d’implantation et en particulier le climat et l’environnement immédiat. Cela permet de minimiser les besoins en lumière, en chauffage, en climatisation. Cette stratégie pensée en amont va reposer bien sûr sur l’exposition de la maison (dont les pièces principales seront orientées plein sud et dotées de grandes fenêtres pour laisser entrer la lumière et la chaleur du soleil), mais également par la disposition de haies autour de la maison pour la protéger du vent, par exemple.

La maison bioclimatique respectera en plus, toutes les données inhérentes à la construction écologique (excellent isolation, matériaux naturels, équipements écologiques…) et devra répondre au label Haute Qualité Environnementale (HQE).

Le bâtiment à basse consommation (BBC)

Les particuliers qui construisent un bâtiment à basse consommation devront respecter la dépense énergétique de 50 kWh au mètre carré par an au maximum, pour la consommation de chauffage, d’eau chaude, d’éclairage, de climatisation et d'équipement de ventilation. De ce fait, si vous voulez construire un BBC de 150 m², vous ne devrez pas dépasser une consommation de 7 500 kWh par an pour garder votre label, délivré par une agence agréée et régulièrement vérifié. Encore une fois, ces maisons devront être construites en fonction de l’exposition pour maximiser la luminosité et le chauffage naturel, mais également être correctement isolées.

Bon à savoir

L’étanchéité est un autre critère important à prendre en compte lors de la construction d’un bâtiment basse consommation : les ponts thermiques devront être supprimés.

Les maisons passives, les maisons écologiques sans chauffage

Les maisons passives sont pensées pour que les habitants puissent se passer de chauffage en hiver et de climatisation en été… En réalité, elle doit autoproduire 90% de ses besoins en énergie. Excellemment isolées, c’est un type de maison dont le cahier des charges est très complet pour qui veut obtenir le label Passivhaus ou Bâtiment à Énergie Passive (BEPAS). Il doit être correctement étudié en amont afin de savoir si le projet est réalisable.

En plus d’une orientation avantageuse, la maison passive devra être pourvue de ventilation à double flux pour maximiser le renouvellement de l’air et tous ses appareils ménagers devront être de classe énergétique A. Enfin, les matériaux devront être écologiques au maximum et les vitres et les  portes parfaitement étanches, en particulier celles placées côté nord (on y privilégiera les triples vitrages).

Bon à savoir

Les maisons passives doivent être isolées par l’extérieur et non par l’intérieur, ce qui explique son coût assez important. Cette technique permet d’éviter au maximum les ponts thermiques et de respecter le côté « passif » de la maison.

Les maisons positives, les maisons écologiques les plus abouties

Les maisons positives sont le nec plus ultra des maisons écologiques. En effet, celles-ci sont non seulement construites de la même manière que les maisons passives, mais sont également dotées d’équipements produisant de l’énergie comme des capteurs et panneaux solaires, des pompes à chaleur assez importants pour produire plus d’énergie que ses habitants n’en consomment !

Ainsi, les propriétaires peuvent revendre l’énergie (verte) qu’ils n’utilisent pas.

La maison écologique « classique »

La maison écologique « classique » est une habitation qui est construite de manière respectueuse de l'environnement. Les matériaux sont durables et naturels autant que possible. Elle est isolée de manière à perdre le moins d’énergie possible et elle est orientée en fonction du climat et de l’exposition pour maximiser la lumière et le chauffage par le soleil… Bref, de la cave au plafond, elle est construite dans le respect de l’environnement ! Elle sera également équipée de panneaux solaires, de récupérateurs d’eau de pluie ou encore de pompes à chaleur.

En revanche, attention, la maison écologique n’a pas de certification particulière, mis à part le respect de la RT 2012 ou RE 2020 (selon la date de construction) ou des labels tels que NF Habitat HPE ou HQE.

Bon à savoir

Toutes les maisons ci-dessus sont écologiques, mais toutes les maisons écologiques ne sont pas forcément BBC, passives, positives ou bioclimatiques ! On peut avoir une maison écologique sans pour autant respecter les conditions de construction d'une maison à énergie positive.