Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

5 choses à vérifier avant d’acheter un terrain pour construire sa maison

Acheter un terrain est la première étape de votre projet de construction de maison. Avant de choisir ce qui deviendra votre future maison et jardin, pensez à vérifier ces 5 éléments pour trouver le terrain idéal.

5 choses à vérifier avant d’acheter un terrain pour construire sa maison

Sommaire

Demandez les certificats d’urbanisme du terrain

En premier lieu, vous devrez vous rendre dans la mairie de la commune gérant le terrain que vous visitez pour y faire une demande de certificat d’urbanisme. Ce document, délivré sous 1 mois, va vous indiquer à la fois les règles d’urbanisme qui vont être appliquées à votre terrain, les éventuelles servitudes et donc d’éventuelles limitations administratives appliquées à votre droit de propriété mais aussi les taxes d’urbanisme qui vous incomberont.

Il vous est également possible, en comptant un délai de deux mois, de demander un certificat d’urbanisme opérationnel, plus précis, qui vous renseignera sur l’état des équipements publics qui entourent votre terrain, des projets de construction d’équipements publics également, mais aussi de la faisabilité de votre projet sur ce terrain.

Bon à savoir

Pensez également à consulter la carte communale à la mairie : elle vous présentera clairement quels sont les endroits constructibles et inconstructibles. Les autorisations d’occupation des sols vous donneront les informations complémentaires dont vous avez besoin.

Pente, pollution, nature du sol : vérifiez l’état du terrain

De nombreux éléments sont à prendre en compte pour vérifier l’état du terrain :

  • Est-il en pente ? Il vous est possible d’acheter un terrain qui soit tout ou en partie en pente, à partir du moment où celle-ci n’excède pas 15 %. Au-delà, vous risquez de payer des frais importants de terrassement.
  • La présence de pollution : non seulement le coût de dépollution peut être très élevé, mais acheter un terrain pollué peut bien évidemment être néfaste pour votre santé. Le ministère de l’écologie recense de façon non exhaustive les endroits pollués en France.
  • La nature du sol : une terre trop rocailleuse, trop argileuse ou trop calcaire sera un terrain qu’il faudra réhabiliter pour pouvoir être constructible, prudence donc. Au besoin, faites appel à un géologue.
  • Le risque de catastrophes naturelles : zone sismique, glissements de terrains ou inondations… Ce sont des éléments à vérifier avant d’acheter votre terrain. Le plan de prévention des risques naturels disponible en mairie vous aidera à y voir plus clair.
Bon à savoir

Depuis le 1er octobre 2020, le propriétaire doit vous fournir un diagnostic d'étude de sol avant de vous vendre son terrain. Ce document vous donnera de nombreuses informations quant à la faisabilité de votre projet sur le terrain que vous avez repéré.

Le terrain est-il raccordé aux réseaux ?

Avant d’acheter un terrain, vous devez absolument savoir si celui-ci est raccordé aux réseaux EDF, GDF, Internet, Téléphone, tout à l’égout, etc. En effet, si ça n’est pas le cas, ce sera une enveloppe budgétaire supplémentaire à prévoir pour des travaux de viabilisation. Cela coûte de 3 000 € à 4 500 € en moyenne, en fonction de la distance entre les raccordements et le terrain.

Notez que le raccordement de la maison et du terrain sont deux choses différentes ! En construisant une maison neuve sans contrat de construction d’une maison individuelle, vous devrez également payer les raccords de la maison. De ce fait, si le terrain n’a lui-même pas d’accès immédiat aux réseaux, la facture sera doublée !

Votre projet peut-il être construit sur le terrain en question ?

Chaque projet est différent et lorsque l’on construit sa maison, on a tendance à vouloir donner vie à ses rêves… Il faut donc vérifier que le terrain que vous avez repéré peut accueillir votre projet ! Ici encore, le plan local d’urbanisme vous donnera les critères à respecter en termes de taille, d’emprise au sol maximale, de hauteur maximale, etc.

Si votre terrain est situé sur une zone protégée (zone où se trouvent des monuments historiques, parcs régionaux…), des critères de matériaux pourront vous être imposés également, ce qui peut être contraignant et ne pas coller à ce que vous voulez pour votre future maison.

Bon à savoir

Il existe également des Zones de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager (ZPPAUP) dans lesquelles des servitudes d’utilité publique s’imposent.

L’environnement direct et indirect de votre terrain

L’environnement direct et indirect de votre terrain est une chose essentielle à observer, car il s’agit tout de même de l’endroit dans lequel vous allez habiter ces prochaines années ! De ce fait, vérifiez les accès du terrain, les axes routiers, les dessertes de transports en commun, etc. Pensez à aller voir vos éventuels voisins si vous achetez un terrain dans un lotissement, à observer les installations communales proches de votre futur chez vous, telles que des campings, parkings, futurs centres commerciaux, futures voies ferrées, etc.

Plus de conseils :