Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Comment construire sur un terrain en pente ?

Construire votre maison sur un terrain en pente, c’est possible ! Différentes solutions s’offrent à vous : maison encastrée, sur pilotis, terrassement du terrain... On les passe en revue avec vous.

Comment construire sur un terrain en pente ?

Sommaire

Avant d'acheter le terrain, consultez l’étude de sol

Vous avez repéré un terrain en pente pour construire votre maison, situé dans les régions montagneuses par exemple ? Sachez que c’est possible d’y construire votre futur logement neuf, mais vous devez bien regarder l’étude de sol avant de l'acheter.

Depuis la fin d’année 2020, le vendeur du terrain doit vous fournir obligatoirement une étude de sol. Dans le cas d’un terrain en pente ou situé dans une région montagneuse, il est important de la lire avec attention (et la faire lire par le professionnel qui vous accompagne !), en raison d'éventuels risques d’avalanches ou d’éboulements, en particulier si vous habitez une région montagneuse. La potentielle présence d’argile, de cavités souterraines ou de remblais devraient pouvoir vous indiquer quelle est la meilleure option de construction pour votre maison.

Les terrains en pente étant des parcelles difficiles à appréhender, n’hésitez pas à vous faire accompagner par un spécialiste pour votre projet, comme un architecte.

Terrain en pente : quelles sont les différentes possibilités de construction ?

Différentes solutions s’offrent à vous si vous souhaitez construire une maison sur une parcelle en pente :

  • La maison encastrée ou semi-enterrée. C'est le type de logement idéal pour un terrain en pente douce. La maison va suivre les courbes du terrain pour s’y insérer, ce qui est l’une des solutions les plus harmonieuses par rapport à l’esthétisme de la maison et du terrain. Autre avantage : les parties de la maison imbriquées dans le terrain bénéficient de l'isolation de la terre. En revanche, vous ne choisissez pas l’exposition de votre logement.
  • La maison en paliers. Comme son nom l’indique, elle est construite sur plusieurs niveaux, en épousant ici aussi la pente du terrain. En revanche, n’étant pas encastrée, vous bénéficiez de plus de lumière et la possibilité d’avoir des pièces traversantes. L’inconvénient, c’est que vous serez propriétaire d’une maison avec de nombreux escaliers.
  • La maison sur pilotis. En implantant votre maison sur pilotis ou « en belvédère », votre maison surplombera le terrain et vous permettra d’avoir une superbe vue sur les paysages alentours. En revanche, cette construction est complexe (et donc souvent plus chère) car il faut que la résistance au vent soit correctement étudiée pour que l’édifice soit bien solide.
  • Le terrassement du terrain. Cette autre solution vous permet de mettre à niveau le terrain afin de construire la maison sans avoir à l’adapter au terrain. Cette possibilité a un coût : entre 10 et 20 % du prix total de la construction.

Attention, il est interdit de construire une habitation sur un terrain enclavé. Si votre terrain en pente n’a pas d’accès, il vous faudra donc en créer pour que vous puissiez construire et accéder à votre maison.

Construire sur un terrain en pente, ça coûte plus cher ?

Même si votre budget va bien sûr être influencé en fonction de votre région d’implantation, du type de maison que vous souhaitez construire et du professionnel qui vous accompagne, vous devez savoir que, en comparaison, construire sur un terrain en pente vous coûtera forcément plus cher que construire la même bâtisse sur un terrain plat. Votre maison devra en effet être adaptée au terrain, cela va donc impliquer une révision des plans et/ou l’utilisation de techniques spécifiques pour que la construction se fasse sans heurt, le tout sans oublier d’éventuelles études supplémentaires pour que le projet soit viable.

Plus de conseils :