Quelles aides pour construire votre maison ?

01 juin 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Saviez-vous que dans certaines situations vous pouvez obtenir des aides de l’État ou de votre employeur pour construire votre maison ? Prêt à Taux Zéro, MaPrimeRénov’, Prêt Action Logement… on fait le point !

Image
aides-construction-maison-selogerconstruire
Si vous remplissez les conditions, vous pouvez demander le PTZ ou le Prêt Action Logement. ©Insta_Photos - Shutterstock

Sommaire

L’éco-PTZ, le prêt à taux zéro spécial constructions neuves

Le Prêt à Taux Zéro ou PTZ est un prêt qui permet aux primo-accédants ne dépassant pas certains seuils de ressource de pouvoir emprunter une certaine somme d’argent avec un taux à zéro %.

Il est également disponible pour la construction de maisons neuves ! Pour y avoir droit, vous devez être primo-accédant, donc soit n’avoir jamais été propriétaire, soit être locataire depuis 2 ans au moins. Votre maison neuve devra être votre résidence principale au plus tard 1 an après la fin des travaux.

Pour être éligible au PTZ, vous ne devez pas dépasser un certain seuil de revenus annuels, fixé en fonction de la zone dans laquelle vous construisez et du nombre de personnes qui vont habiter le logement.

Par exemple, si vous construisez une maison en zone B2 en 2022 et que vous êtes en couple avec deux enfants, alors votre revenu fiscal de référence de l’année N-2 ne devra pas être supérieur à 54 000 €.

Le PTZ vous permet d’emprunter sans aucun frais et dans n’importe quelle banque jusqu’à 40 % de votre achat, dans la limite des montants maximums fixés par l’état. En zone B1 celui ci est plafonné à 270 000 € pour une maison neuve accueillant 4 personnes. Vous pouvez emprunter jusqu'à 108 000 € avec le PTZ.

Vous pouvez contracter un éco-PTZ dans tous les établissements financiers ayant signé une convention avec l’Etat, comme une banque. Elle n’est pas obligée cependant de vous accorder votre éco-PTZ si votre dossier n’est pas satisfaisant pour elle.

Le Prêt Action Logement, le coup de pouce des entreprises

Si vous faites partie d’une entreprise qui emploie plus de 10 salariés, alors vous pouvez avoir le droit au Prêt Action Logement. Anciennement appelé 1% Logement, c’est un crédit qui permet d’accéder à un prêt allant jusqu’à 40 000 €, à un taux d’intérêt de 0,5 %.

Les conditions d’obtention sont :

  • La construction d’une maison neuve en tant que résidence principale.
  • La maison devra être aux normes de la règlementation environnementale en vigueur (RE2020)
  • Vous ne devez pas dépasser les plafonds de ressources annuelles, qui sont les mêmes que pour l’éco-PTZ.
  • Vous devez obtenir le prêt auprès de votre employeur et discuter avec lui des potentielles conditions qu’il a établies.

Notez que le PAL est cumulable avec l’éco-PTZ.

Pour obtenir le Prêt Action Logement, vous devez vous rendre sur le site dédié pour faire votre demande, après discussion avec votre employeur.

Le Prêt Action Logement est plus souple que l’éco-PTZ. Des profils gagnant 20 % de plus que les seuils de ressources maximums peuvent obtenir leur PAL.

MaPrimeRenov’, l’aide pour ceux qui rénovent une maison

Vous n’avez pas de projet de construction d’une maison neuve mais vous avez l’intention de rénover une maison qui a au moins 15 ans ? Dans ce cas, vous pouvez obtenir l’aide à la rénovation MaPrimeRenov’.

Accordée également sous conditions de ressources et en fonction du lieu de la rénovation, cette prime permet d’obtenir jusqu’à 30 000 €.

Notez que si vous rénovez une maison ayant moins de 15 ans, vous pouvez également demander des primes spéciales pour la rénovation via la même aide étatique, par exemple pour la rénovation du système d'isolation de votre maison, le changement du système de chauffage ou de VMC, etc.

L’épargne logement, si vous avez ouvert un compte spécifique

Autre aide que vous pouvez obtenir pour la construction de votre maison neuve : l’épargne logement.

Ce crédit peut être accordé après avoir épargné pendant suffisamment de temps sur un Plan Epargne Logement (PEL) ou un Compte Epargne Logement (CEL) et vous permet d’obtenir jusqu’à 92 000 € remboursables sur maximum 15 ans et à un taux fixe de 2,2 %. Cela peut vous représenter un apport personnel, pour, par exemple, couvrir vos frais de notaire.

Dans la construction neuve, les frais de notaire sont de 2 à 3 % du prix total de votre bien, contre 7 à 8 % dans l’ancien.

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !