Qu'est-ce que la mise hors d’eau hors d’air ?

06 sep 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Un projet de construction de maison vous fait découvrir tout un nouveau monde… et un nouveau vocabulaire ! Aujourd’hui, on vous explique le principe de mise hors d’eau et hors d’air d’une maison.

Image
mise-hors-deau-hors-dair-selogerconstruire
La mise hors d'eau et hors d'air est l'étape intermédiaire entre le gros oeuvre et le second oeuvre. ©Kwangmoozaa - Shutterstock

Sommaire

Qu’est-ce qu’une maison hors d’eau et hors d’air ?

Plusieurs grandes étapes se déroulent lors du chantier de construction de votre maison. La mise hors d’eau et hors d’air est justement l'un de ces moments clé. Cela veut dire que le chantier est suffisamment avancé pour que votre future bâtisse soit étanche à l’eau et à l’air. Elle a toutes ses fondations, sa forme définitive et elle peut faire face aux intempéries.

De manière schématique, la mise hors d’eau et hors d’air correspond à l’étape intermédiaire entre l’achèvement du gros œuvre (le coulage de la dalle en béton, la construction des fondations, des murs porteurs, etc.) et le début du second œuvre (la pose des cloisons, des revêtements des sols et des murs…). Pour que la maison soit hors d’eau et hors d’air, la toiture, les gouttières et la charpente sont donc construites, mais aussi les menuiseries, soit les portes et les fenêtres.

Si vous achetez une maison neuve sur plan auprès d’un promoteur, la mise hors d’eau et hors d’air constitue une étape de déblocage de vos appels de fonds. Vous aurez donc une visite de chantier de prévu à ce moment-là.

Quelles sont les étapes d’une construction de maison ?

Pour avoir une idée globale de ce que comprend la construction de toute votre maison, voici les différentes étapes :

  • Les préparations préliminaires, comme le choix de votre constructeur, le montage de votre projet, de vos plans et de votre budget.
  • La recherche et l’achat de votre terrain (et sa viabilisation et son aménagement si besoin).
  • La signature de votre contrat avec votre constructeur de maisons individuelles ou avec votre architecte.
  • La constitution de votre dossier de demande de permis de construire et son dépôt.
  • La préparation du terrain via les solutions d’assainissement.
  • Le chantier de gros œuvre : le coulage de la dalle de béton, la construction des murs porteurs et des fondations.
  • La mise hors d’eau et hors d’air.
  • Les travaux de second œuvre : soit la construction des cloisons, l’installation des systèmes de chauffage, d’électricité et de plomberie.
  • Les travaux de finition : soit l’installation des revêtements des murs, des sols, des luminaires, des escaliers, des équipements intérieurs, etc.

Dans le cas où vous acheter une maison auprès d’un promoteur immobilier, vous n’avez pas besoin de vous charger de la partie recherche de terrain et dépôt de permis de construire.

Concernant vos plans, vous pouvez les faire dessiner par des professionnels, les choisir standardisés ou bien choisir une maison sur le catalogue d’un constructeur de maison individuelle.

Est-il possible de prendre les relais des travaux ?

Il est possible, pour un particulier, de choisir une maison pour laquelle il se chargera des finitions. Il y a, par opposition, les maisons prêtes à finir et les maisons clé en main. Les secondes sont des maisons livrées terminées, tandis que les premières sont à terminer par le maître d’ouvrage du chantier, soit le client.

Si vous optez pour ce type de chantier, dans ce cas, la maison vous sera livrée mise hors d’eau et hors d’air, pour que vous possédiez une maison aux normes et étanche, ce qui vous permettra de réaliser vos travaux de finition tranquillement.

Pensez à vous faire aider par des professionnels pour les parties les plus délicates, comme les travaux d’électricité et de plomberie, à moins que vous ne soyez vous-même un bricoleur très aguerri, voire un professionnel du secteur.

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !