Tout ce que vous devez savoir avant de construire votre maison écologique

10 oct 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Un logement tout confort et respectueux de l'environnement, ça fait rêver, non ? Mais combien ça coûte, une maison écologique ? C'est possible de réussir à faire rimer écologique et économique ? Quels sont les matériaux à privilégier pour sa construction ? No stress, on répond à toutes vos questions.

Image
Ue maison écologique
Respectueuses de leur environnement, les maisons écologiques ont la cote. © Khakimullin Aleksandr

Sommaire

C'est quoi, une maison écologique ?

C'est peu dire que les maisons écologiques ont actuellement le vent en poupe. Mais si beaucoup en parlent, peu savent précisément ce qui les différencie des habitations traditionnelles. Pour être considérée comme écologique, sachez qu'un logement doit répondre à plusieurs critères.

Une maison construite à partir de matériaux naturels (et locaux !)

Une maison écologique, c'est avant tout une maison avec des fondations, des murs, des pavements, des sols et des revêtements naturels et durables. Pour cela, il est important d'utiliser des matériaux de construction comme la bonne vieille pierre, le bois, la terre ou même la paille. Les matériaux « bruts » sont à privilégier.

Mais bien sûr, les matériaux naturels ne suffisent pas. Ils doivent également provenir de votre environnement local immédiat. Du bois coupé en Amérique du Nord et acheminé par bateau puis par camion en France n'a rien d'écologique, même si c'est un élément de construction naturel.

Une maison qui utilise des énergies propres et renouvelables

Deuxième critère d'une maison écologique : ses sources d'énergie. Elles doivent être renouvelables et afficher un bilan écologique positif. Les principaux modes de production d'énergie domestique écologique sont la pompe à chaleur et les panneaux solaires ou les panneaux photovoltaïques. Dans ce dernier cas, on parle de maison solaire.

Une maison bien intégrée dans son environnement

Enfin, construire une maison écologique, c'est prendre en compte votre environnement et ses spécificités. Par exemple, choisir la meilleure orientation pour profiter pleinement du soleil, étudier la topographie ou les vents dominants de votre région. De cette manière, votre logement pourra tirer le meilleur parti du territoire qui vous entoure pour réaliser des économies d'énergie.

Les Français toujours plus nombreux à se tourner vers des maisons écologiques. Rien d'étonnant lorsque l'on sait que ce type de construction vise à minimiser les effets néfastes sur l'environnement et que l'on constate l'ampleur des récents dérèglements climatiques…

Les différents types de maisons écologiques

Il existe plusieurs types de maisons écologiques :

La maison BBC

La maison BBC (Bâtiment Basse Consommation) est, actuellement, la maison écologique la plus répandue en France. Elle doit répondre à des taux de consommation d’énergie en fonction de son lieu de construction. En général, la limite se situe à 50 kWh d’énergie primaire consommée par mètre carré et par an. La norme BBC est octroyée seulement si le nouveau logement respecte la nouvelle réglementation thermique pour les bâtiments : la RT 2012.

La maison bioclimatique

La maison bioclimatique est un type de construction qui prend principalement en compte l'environnement immédiat de son lieu d'implantation, ainsi que ses ressources naturelles. On privilégie des principes de construction simples (orientation sud pour les pièces de vie, excellente isolation...), plutôt que l'installation de systèmes de chauffage écologiques, mais encore très coûteux.

La maison passive

La maison passive, autrement appelée maison très basse consommation énergétique répond à un principe très simple. La chaleur dégagée par les habitants et les équipements de la maison ainsi que la chaleur du soleil suffisent à produire suffisamment de chauffage pour un confort thermique parfait. Très présent dans les pays nordiques, ce type de construction demande une isolation optimale et l'installation de larges baies vitrées.

La maison positive

La maison positive répond aux mêmes principes que la maison passive mais au lieu d'avoir un bilan écologique neutre, elle produit plus d'énergie qu'elle n'en consomme. Pour y parvenir, elle comprend un équipement de chauffage écologique, comme des panneaux photovoltaïques, qui permet au logement d'être autonome au niveau énergétique.

Comment construire une maison écologique étape par étape ?

Voici les étapes à suivre pour la création de votre maison écologique :

  1. Un chantier de construction respectueux de l'environnement (utilisation de peu d'énergie, réduction des déchets).
  2. Utilisation de matériaux naturels, durables et locaux ou recyclés et non toxiques (bois, briques de terre cuite, terre crue, paille, chanvre...).
  3. Exploitation et prise en compte de l'environnement immédiat (optimisation de l'ensoleillement, protection contre les vents, ombrage...).
  4. Isolation thermique optimale avec des isolants d'origine naturelle (laine de chanvre, fibre de bois, ouate de cellulose...), choix des fenêtres.
  5. Installation d'un système de ventilation efficace à la fois pour renouveler l'air et maintenir une température idéale dans le logement.

Combien ça coûte, une maison écologique ?

Le coût de construction pour votre maison écologique varie, essentiellement, en fonction du type d’habitation privilégié. Le coût au m² se situe néanmoins entre 1 200 € et 3 500 €. Mais ce n'est pas l'unique critère à prendre en compte. Par exemple, le prix de construction d'une maison positive est plus élevé, mais une telle habitation est plus rentable sur le long terme grâce à sa production d'énergie. Évidemment, vous devez aussi prendre en compte :

  1. les matériaux utilisés,
  2. la qualité des équipements,
  3. la surface habitable,
  4. la région pour calculer le prix final de votre maison écologique.
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !