Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Laine de verre, fibre de bois, béton cellulaire : quel isolant choisir ?

De nombreux matériaux peuvent être utilisés pour isoler votre maison : laine de verre, béton cellulaire, laine de roche, cellulose, fibre de bois... Que faut-il choisir selon la RT 2012 ? Sont-ils tous d’une efficacité équivalente ? 

Laine de verre, fibre de bois, béton cellulaire : quel isolant choisir ?

Sommaire

Les isolants synthétiques : moins chers mais non écologiques

Si la RT 2012 exige un certain niveau de performance d’isolation pour les nouveaux logements, il n’y a pas de prescription particulière en termes de matériaux. De ce fait, vous pouvez parfaitement choisir un isolant industriel (PSE ou « polystyrène expansé », polyuréthane, XPS ou « polystyrène extrudé ») ou minéral (laine de verre, laine de roche) et être conforme à la règlementation en vigueur.

Ceux-ci sont efficaces, mais loin d’être écologiques, puisqu’issus de la pétrochimie pour certains et nécessitant énormément d’énergie pour leur fabrication. Ils sont cependant encore privilégiés aujourd’hui, car moins chers et faciles à poser. Ils sont soit soufflés (pour la laine de verre dans les combles), soit présentés sous la forme de panneau à accrocher sur les murs. Les laines minérales, sensibles à l’humidité, devront toujours être posées avec des pare-vapeur et pare-pluie.

Bon à savoir

Attention, la RE 2020 entrera en vigueur à partir de l’été 2021 et avec elle de nouvelles normes en termes d’isolation. Celle-ci prévoit notamment de privilégier les matériaux durables.

Les isolants écologiques pour une meilleure résistance thermique

Laine de chanvre, lin, fibre de bois, ouate de cellulose, liège… la nature ne manque pas de matériaux que l’on peut utiliser pour isoler une maison. Ceux-ci sont certes plus chers à l’achat, mais contrebalancent le prix non seulement par la qualité de leur impact écologique, mais aussi par leur efficacité. En effet, ils ont pour caractéristiques d’emmagasiner la chaleur ou la fraîcheur et de la redistribuer à l'intérieur. Contrairement à leurs homologues synthétiques, ils n’agissent pas uniquement en bouclier, ils participent à la vie de la maison.

Notez cependant qu’ils ne sont pas à 100 % naturels, puisque traités pour améliorer leur résistance à la moisissure, aux nuisibles et aux catastrophes naturelles.

Et le béton cellulaire alors ?

Le béton cellulaire, lui, est à part, puisqu’il va être posé à la fois comme un élément de construction, mais aussi comme isolant. Composé de sable, de chaux et de ciment, il a pour particularité d’emprisonner des millions de bulles d’air qui vont lui conférer une très bonne capacité d’isolation. C’est pourquoi il est l’un des matériaux plébiscités lors de la construction d’une maison passive.

Si vous souhaitez utiliser le béton cellulaire pour isoler votre maison, notez que c’est une décision à prendre au moment de la conception des plans de votre maison, car vous devrez prévoir une épaisseur de mur bien plus élevée afin que l’isolation soit efficace. Attention, donc à la prévoir avant construction, afin de ne pas perdre trop d’espace à l’intérieur de votre future habitation.

Faut-il isoler par l’intérieur ou par l’extérieur ?

Les deux solutions ont chacune leurs avantages et leurs inconvénients. D’un côté, l’isolation par l’intérieur, plébiscitée par les constructeurs de maisons neuves, est facile à mettre en place. Elle est bien moins chère que l’isolation par l’extérieur et elle est confortable, puisque supprime cet effet de « murs froids » en hiver. Cependant, la surface habitable diminue de quelques centimètres, ceux-ci étant utilisés par les parois isolantes. De plus, il y a plus de chance de créer des ponts thermiques en installant notamment les prises de courant lors de la construction de la maison.

L’isolation par l’extérieur n’est pas concernée par cet inconvénient (puisque les parois isolantes ne font pas obstacles aux menuiseries et installations électriques) et elle permet de gagner de la place. En revanche, elle est plus coûteuse puisque qu'elle s’accompagne obligatoirement d’une étude d’étanchéité de la maison, afin d’éviter des effets d’humidité par capillarité. Elle est aussi plus complexe à mettre en place.

Bon à savoir

L’isolation par l’extérieur va être particulièrement indiquée si vous êtes dans un projet de rénovation d’une maison ancienne et que vous êtes en pleine réfection des façades.

Plus de conseils :