Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Construction d'une maison passive : qu'est-ce qui change ?

Les maisons passives venues d’Allemagne et des pays scandinaves intéressent de plus en plus de Français... et vous ? Prix, techniques de construction et isolation, on vous dit tout sur les subtilités de la maison passive. 

Construction d'une maison passive : qu'est-ce qui change ?

Sommaire

La maison passive est presque autonome en énergie

Le principe même de la maison passive, c’est qu’elle est pensée pour être autonome en énergie ou presque. La maison passive va donc plus loin qu’un bâtiment écologique et qu’un bâtiment basse consommation. Les certifications Passiv Hause (le label officiel des maisons passives) édictent que la consommation de ces constructions doit être :

  • Moins de 15 kWh/m²/an pour le chauffage
  • Moins de 120 kWh/m²/an pour l’énergie primaire
  • Moins de 50 kWh/m²/an en énergie finale.

Ces performances énergétiques sont atteintes via une isolation plus que renforcée et une attention portée aux moindres détails, de l’utilisation de matériaux isolants performants à l’installation de fenêtres triple vitrage, en passant par l’orientation de la maison.

Bon à savoir

Comme pour les autres maisons écologies, la maison passive est placée intelligemment sur le terrain pour être assez exposée à la lumière et à la chaleur d’un côté, tout en étant protégée au maximum du vent de l’autre.

L’isolation de la maison passive : la clé de voûte du projet

L’isolation est la première caractéristique qui fait de cette habitation une maison dite « passive ». Pour atteindre les performances thermiques listées ci-dessus, toutes les parties de l'habitation doivent être plus que correctement isolées : les murs, le toit, la dalle de sol doivent être protégés avec une couche de plus ou moins 30 cm. L’isolation se fait par l’extérieur, pour éviter au maximum les ponts thermiques. Toutes les pièces doivent être protégées, de la cave au grenier, des pièces de vie aux salles d’eau.

L’isolation passe aussi par l’installation de fenêtres triple vitrage, qui vont permettre d’éviter l’entrée d’air froid en hiver et de protéger du chaud en été.

Bon à savoir

Si vous souhaitez aller loin dans votre démarche et obtenir le label « Passiv Haus », vous devez également utiliser des matériaux isolants écologiques comme le chanvre, le béton cellulaire, le liège, le bois…

Habiter dans une maison passive, c’est utiliser des énergies renouvelables

Si vous souhaitez construire une maison passive, vous devrez également l’équiper d’installations écologiques pour être économe en énergie, mais également autonome en énergie. Pour cela, pensez aux panneaux photovoltaïques, aux éoliennes, aux panneaux solaires

Pour aller au bout de votre démarche, vous pouvez également installer dans votre maison passive un système de récolte de l'eau de pluie, voire des eaux usées pour limiter votre gaspillage. Cependant, cela n’est pas obligatoire pour obtenir la certification.

Les certifications des maisons passives : qu’est-ce qui change ?

Justement, la certification des maisons passives, comment cela se passe ? Sachez tout d’abord qu’il n’existe pas (encore) de version française du label allemand « Passiv Haus ». Celui-ci est assez compliqué à obtenir, dans le sens où il faut être attentif aux moindres détails pour remplir toutes les conditions édictées par le label. De ce fait, pensez à vous faire accompagner dans votre construction. De nombreux constructeurs, aujourd’hui, proposent des projets de maisons passives à leurs clients.

Avec cette construction, vous pourrez obtenir à la fois le label Passiv Haus, mais également le label BBC (Bâtiment Basse Consommation), le tout dans le respect de la RE 2020 (continuité de la RT 2012)

Les prix des maisons passives sont-ils vraiment plus élevés ?

Ce qui change également lorsque l’on construit une maison passive, c’est le prix. Celles-ci sont généralement 10 à 20 % plus chères au m² qu’une maison neuve « classique », non écologique. Cependant, comme pour la plupart des habitations « green », vous rattraperez ce surcoût sur vos factures énergétiques, grâce à tous ces efforts faits sur l’isolation, la consommation et l’autoproduction d’énergie.

Bon à savoir

Pour vous donner une idée, le prix d’une maison passive oscille entre 1 500 € et 2 500 € par m² si vous la construisez avec un constructeur et entre 2 500 € et 3 500 € si vous choisissez de la faire construire par un architecte.

Plus de conseils :